menu-gauche-bus cycliste1

lignes de bus cyclistes : itinéraire et guides pour rouler à plusieurs à velo pour aller au travail

conseils pour aller au travail en velo

services des bus cyclistes : bus regulier, conseils pour utiliser la bicylcette pour se rendre au boulot

Devenir guide de bus cycliste : créer et gérer sa ligne de bus cycliste, conseiller les usagers du velo pour aller au travail à bicyclette

menu-bus-cycliste2

menu-bus-cycliste3

Les videos des bus cyclistes :qu'est-ce que c'est, exemples de guides cyclistes et animation des bus cyclistes en entreprise

livre_01

livre_02

livre_03

Pour recevoir notre Edito, inscrivez-vous!
02/13 du bon usage de la communication

 

 

 

La communication est un art délicat, notamment lorsqu’il s’agit de faire passer un message et de convaincre. Le but est alors d’atteindre le lecteur au niveau de son centre de décision. Si l’objectif est souvent très clair, le résultat peut parfois se trouver à l’opposé de celui recherché. J’en ai fait l’expérience de façon éclatante lors de la réalisation de la couverture de mon livre « de la voiture au vélo ».

 

J’ai tout d’abord rencontré la graphiste et j’ai dressé les contours de ce que je désirais :

« Je souhaite une couverture contenant une partie représentant la voiture, sous ses aspects négatifs, embouteillage, pollution, et, au premier plan, une image montrant le vélo et ses plaisirs, avec également un petit clin d’œil  sur son aspect écologique ».

 

Je suis assez content du résultat :de la voiture au velo Herve Bellut

  • - La jeune femme au premier plan est joyeuse, elle va de l'avant et légèrement vers la droite (sens de lecture), sur un terrain verdoyant évoquant la nature. (Bon, c’est vrai, son vélo n’a pas de freins, mais... Chut, il ne faut pas le dire)
  • - La police de caractère en vert est sobre et efficace, et le « feu vert » du vélo suit le « feu rouge » de la voiture, stimulant le sentiment de liberté que tout automobiliste vit au quotidien lors de cette succession de couleurs.
  • - L’image de fond ne donne guère envie d’aller s’enfermer dans une voiture, bloquée dans le trafic et la pollution.

 

Mais, s’il est vrai que cette couverture me plait, cela ne s’est pas fait pout seul. En effet, pour le premier jet, l’inconscient de la graphiste a parlé plus fort que son conscient.

 

Le voici :

 

premier essai courverture livre Herve Bellut

Analyse :

  • - Tout d’abord, nous voyons que la graphiste est convaincue (elle a lu le livre) : Il faut passer de la voiture, qui devient interdite, au vélo, qui devient obligatoire. Ces notions d’interdiction et d’obligation ne cadrent avec ma conception de liberté associée au vélo.
  • - En regardant l’image dans sa globalité, on constate que le seul élément coloré est rouge ; c’est le feu stop de la voiture. Or, dans la nature, le rouge est une couleur particulière : elle représente le danger (le feu) ou le plaisir (une fraise rouge est consommable, source de plaisir). C’est pour cette raison que l’être humain a une sensibilité particulière à cette couleur.
  • - Quant aux cyclistes : L’image choisie pour la femme ne me convenait pas. En effet, elle a l’air mal installée sur son vélo et semble forcer péniblement. On dirait qu’elle a le vent de face. Tout cela n’évoque pas le plaisir. Dommage, elle se dirigeait vers la droite.
  •  - L’autre image est tirée d’une photo d’un cycliste sportif s’adonnant à sa passion. Pourquoi alors l’avoir noircie et dirigée vers la gauche ?
  • - Pour finir, observons les trajectoires des vélos. Ils circulent perpendiculairement aux voitures, sur d’énormes traces de pneus évoquant de forts freinages lors d’accidents.

 

J’ai tout de suite compris à la vue de cette proposition de couverture que la graphiste se déplace en auto et n’est pas une cycliste régulière. Pour elle, le vélo est pénible et dangereux. C’est ce qui s’exprime de son œuvre initiale. Sa source de plaisir, c’est bel et bien la voiture.

 

Ceci dit, elle n’est pas la seule. Ainsi, pour la quatrième de couverture, le comité de rédaction de la maison d’édition, dans un souci de gain de place, avait dû supprimer un peu de texte. Et c’est la première phrase qui avait été éliminée. Or elle commençait par « quel plaisir de se déplacer à vélo… » Ces sept mots sont porteurs de tout le sens de la démarche d’encouragement au report modal de la voiture au vélo. Mais seuls les cyclistes pratiquant le savent. Les inconscients des membres du comité de lecture, tous automobilistes, ont-ils voulu occulter cette source de satisfaction dont ils se privent ? (Reconnaissons cependant l’isolement géographique de ce lieu empêchant d’accéder à vélo).

 

J’observe très souvent cela lors de mes diagnostics en entreprise sur les campagnes de communication concernant le développement durable. On voit très souvent des affiches avec le vert en ton dominant, pour évoquer l’écologie. Et c’est vrai, le vert, ça fait penser à l’herbe. Mais, franchement, ce sont les vaches qui mangent de l’herbe, pas les hommes. Au niveau de l’inconscient, le message subliminal ne va pas vers le plaisir, donc l’incitatif est très limité, voire contreproductif car souvent culpabilisant.

En effet, en agissant ainsi, on s’adresse à la tête, à la raison. Or, les sources de décision se situent ailleurs, au niveau du cœur (j’aime) ou du ventre (j’ai peur, je ressens). La raison n’est pas très efficace pour entraîner des changements de comportement. Les vendeurs de voitures l’ont bien compris. Pourquoi trouve-t-on tant de 4X4 en ville ? Surement pas pour des raisons logiques. Ces véhicules ne sont pas conçus pour la ville. Pourtant, ils sont nombreux. Pourquoi ? Parce que leurs propriétaires se font ainsi plaisir.

 

On l’a compris, c’est sur ces leviers de plaisir et de valorisation qu’il faut appuyer pour arriver à toucher son public. Et pour être efficace, seul l’enthousiasme compte.

C’est simple. Il suffit de le dire au graphiste et de le convaincre.

Sauf que lorsque l’inconscient s’en mêle, ce qui est inévitable, le résultat est l'inverse de celui escompté.

En général, lorsque je fais cette démonstration en entreprise, je conclue toujours par. « Et vous, votre chargé(e) de communication il (elle) se déplace comment ???? »

 

Nota Bene : Il apparaît dans la description ci-dessus que ma passion des déplacements à vélo est l’élément majeur sur lequel je m’appuie pour établir une communication efficace, pour donner envie. En d’autres mots,  pouvant toucher au niveau du centre de décision, c’est-à-dire au niveau du cœur. Cependant, pratiquer et aimer le vélo est une condition nécessaire mais non suffisante. Pour être efficace, encore faut-il être en phase avec l’autre et ce n’est pas systématiquement le cas. Je pense en particulier à toute la dynamique de revendication et de lutte de classes dans laquelle il est facile de se trouver, avec d’un côté les (gentils) cyclistes et de l’autre les (méchants) automobilistes. S’il fallait écrire le guide des erreurs à ne pas commettre en ce domaine, cette situation figurerait en bonne place.

 

Bonne route, à vélo

Hervé Bellut
06-29-61-66-85
09-52-91-60-12
Consultant 
B2CYCLE Solutions en déplacements et cohésion 
http://www.b2cycle.fr
Auteur du livre "De la voiture au vélo", éditions Dangles

Directeur de l'Organisation Bus Cyclistes
Association loi de 1901 -  réf W321000837 -  SIRET 511 285 280 00018            
http://www.buscyclistes.org 

 

lire d'autres editoriaux

 

Commentaires  

 
0 #4 hoarau daniel 04-02-2013 16:59
Le vélo c'est la liberté, la jeune femme est la démonstration

La 2eme couverture reflète la réalité (a peu près), la tête de la jeune cycliste est au dessus de la fumée, ce qui n'est pas le cas dans la 1ere couverture, où la pauvre cycliste en prend pleine figure.

hoarau daniel VELO VIE Ile de la Réunion
Citer
 
 
0 #3 HAUGUEL Didier 04-02-2013 08:18
je n'avais même pas remarqué la voiture polluante derrière le vélo de la fille sur la couverture définitive:-*
ça doit être l'inconscient qui s'exprime là aussi
Citer
 
 
0 #2 Sola 04-02-2013 08:06
Belle démonstration !
Citer
 
 
+2 #1 MOYA Raymond 02-02-2013 15:22
Une très belle analyse de 2 images.
Un exemple à reprendre en formation communication :lol:
Bravo !
Raymond de Bourg Nature Environnement
=====================================
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

menu-bus-cycliste-droite1

comment aller au travail à velo

les bus cyclistes dans l'entreprise : Aller au travail entre collègues à velo

espace-guide-cycliste

menu-bus-cyciste-droite2

 

 

aidez-nous



Entrez le montant :